Cinéastes, auteurs et scénaristes

« L’étrange défaite » du cinéma français

La seconde guerre mondiale a fait (selon les sources) entre… 50 et 70 millions de morts.
Dans ce triste décompte, la France, aussi étonnant que cela puisse paraître, totalise plus de victimes au cours de ces cinq années de conflit que l’Angleterre, ou les Etats-Unis. Pourtant, malgré le rôle central qu’elle a joué et l’héroïsme de ses soldats lors de la Campagne de France de mai-juin 1940, jamais son industrie cinématographique n’a voulu produire un film sérieux sur le sujet, tandis que, de l’autre côté de l’Atlantique, Hollywood assénait ses « vérités » à grands spectacles.
Sans doute certains ont-ils estimé qu’une telle défaite justifiait ce silence, qu’au mieux on devait la tourner en dérision pour épargner l’orgueil national, et on ne s’en est pas privé en produisant toute une série de films comiques destinés à nous intéresser aux mésaventures de la 7Compagnie. Mais pourquoi taire les remarquables faits d’armes des soldats français ? Parce qu’ils cachent un secret « honteux » ? Et ce secret est-il vraiment honteux, ou n’est-il imposé que pour en cacher un autre ?

Voilà résumée, la question que vous aurez à vous poser, après vous être assurés au vu des preuves que nous avons pu rassembler, que la France et le monde ont bien été abusés, et que cette « étrange défaite » n’a jamais été le fruit d’une série de « hasards miraculeux », ainsi que le prétendent les serviteurs du culte officiel.
Cette imposture initiale ayant permis de travestir les véritables enjeux de ce conflit, vous y trouverez comme ce fut le cas pour nous, plus d’un sujet de film. Des centaines, des milliers, peut-être car il faudra tout réécrire. En effet, qui oserait prétendre qu’une trahison militaire française ne change rien à la logique de ce conflit ? Qu’elle ne saurait révéler les véritables enjeux du siècle passé, et même par extension du XXIe ?

Notre tâche sera de rendre leur véritable Histoire aux Peuples

Voilà soixante-quinze ans que, pour Hollywood, et ceci quelque soit le genre du film, le traître est systématiquement Français, le sadique Allemand, le lâche Italien, et le héros Anglo-saxon. Nous avons tous ces stéréotypes en mémoire. Pourtant, ne nous y trompons pas, il n’y a rien d’innocent dans le fait de les populariser. Cette intoxication de l’inconscient a une origine purement politique. Il s’agit d’imposer certaines images, en charge de faire accepter comme une évidence le « conte de fées » officiel, distribué depuis des années par l’industrie cinématographique, principalement américaine. Une industrie financée par les plus grands trusts mondiaux. Ceux-là même qui, après avoir hissé Hitler au pouvoir et armé le Reich, ont investi des sommes colossales en communication, afin de présenter les vainqueurs comme les libérateurs du monde, champions de la démocratie, généreux et idéalistes, uniquement intéressés du bonheur de l’humanité.
Utilisant les meilleurs scénaristes, réalisateurs, acteurs, historiens et les chroniqueurs les plus médiatiques, ils parvinrent à amener le plus large public à croire au mythe d’une lutte du Bien contre le Mal. Alors que ce conflit n’a jamais eu d’autre origine que le profit.

Ainsi, puisque les meilleurs de notre profession ont été mis à contribution pour aider à cette manipulation, il n’est que juste qu’ils participent aujourd’hui à rétablir certaines vérités effacées de l’Histoire, à rendre ainsi leur dignité aux victimes ignorées. Et tant pis si cela dérange la logique des vainqueurs et tant mieux si certains secrets, enfin révélés, contrarient les responsables de cette invraisemblable omerta.

Quant aux auteurs, qu’ils soient historiens, scientifiques, universitaires, romanciers ou poètes, ils hériteront évidemment de la même tâche, car rien ne peut se faire sans eux.

Leur travail dans les vingt années à venir sera déterminant, car comment mettre en forme le monde de demain sans une démarche bien structurée, des connaissances approfondies et une vision la plus étendue possible sur tous les aspects du changement indispensable ?

VOTRE PARTICIPATION EN PRATIQUE

Le principe de notre association est de fédérer toutes les énergies afin :

– D’une part de permettre aux historiens de révéler au plus large public tous les aspects les plus méconnus du XXe siècle.

– D’autre part d’offrir aux artistes la plateforme dont ils ont besoin pour exprimer leur vision du monde de demain.

Pour cela, nous avons demandé à d’autres associations de se joindre à nous afin de vous permettre d’aboutir dans vos projets.

Ainsi, en adhérant au Projet de Pandora, vous aurez ainsi non seulement la possibilité d’être mis en contact avec des entrepreneurs mécènes et sponsors, mais également de financer vos projets grâce à une plateforme de financement participatif, et de vendre vos DVD ou CD, vos peintures et vos livres dans une boutique sécurisée.
Parallèlement, vous pourrez bénéficier des services de techniciens pour vos clips, chaînes You tube et sites internet.

Chaque auteur, cinéaste ou scénariste membre de l’association Le Projet de Pandora aura la possibilité, en tant que membre actif, de bénéficier du soutien de nos quatre associations partenaires :

Borderline, qui organisera tous les évènements auxquels vous participerez et mettra à votre disposition sa Boutique et sa plateforme de Financement participatif.

Cliquez ici pour monter votre campagne de financement.

Mécénat International qui vous trouvera les partenaires qui vous permettront de mener à bien vos projets.

Action lumière qui mettra à votre disposition ses moyens audiovisuels pour sa communication sur réseaux sociaux.

On en parle qui organise les évènements historiques en France (conférences, mais également concerts, films expositions et spectacles vivants) auxquels vous serez invités à participer.

Pour tous savoir sur ces évènements et les avantages que vous pourrez tirer de ce soutien, Cliquez ici.

Vous bénéficierez également du soutien de nos trois sociétés partenaires :

Un Bon Scénario Production qui produit tous les films, documentaires et courts métrages s’inscrivant dans la démarche historique du Projet de Pandora

Les éditions du Mouton noir éditant tous les ouvrages s’inscrivant dans la même démarche.

Cliquez ici pour les contacter directement

Enfin l’Agence Page Un qui assure la communication de l’ensemble.

Pour tous savoir sur ces évènements et les avantages que vous pourrez tirer de ce soutien Cliquez ici.

De plus, vous pourrez en tant que membre actif :

Bénéficier de la plate-forme offerte par l’association pour présenter ses propres projets dans le cadre des campagnes de financement participatifs sur les différents sites partenaires.
Seule condition à cela, que le projet en question soit directement ou indirectement lié à l’objet de l’association.
– Rencontrer les mécènes et sponsors désireux de financer certains événements culturels organisés dans le cadre du Projet de Pandora.
Participer aux spectacles et expositions accompagnant les rencontres culturelles à thèmes historiques ou sociétaux.
– De plus, dès votre adhésion en tant que membre actif, vous pourrez télécharger gratuitement et sur simple demande écrite par mail :
Contact , chacun des 10 tomes consacrés à la trahison militaire française et au complot qui l’encadra, au fur et à mesure de leur parution. ( Les tomes 1 à 6 sont dès à présent disponibles ), ainsi que le testament de Sidney Warburg, ouvrage de 50 pages, essentiel pour comprendre les origines de la Seconde guerre mondiale, et les enjeux du XXIe siècle.
Vous pourrez ainsi apprécier l’étendue du mensonge d’Etat qui permit de maintenir si longtemps le silence sur cette « étrange défaite », comme sur les réalités économico-politiques cachées.

Pour en savoir plus sur ces livres : Cliquez ici

Enfin, vous pourrez diffuser librement ces œuvres, et ainsi contribuer à détruire le mur de silence orchestré par les principaux intéressés.

Pour adhérer à l’association : Cliquez ici

Pour proposer un projet sur notre plateforme de financement participatif : Cliquez ici

Pour tout savoir sur les rencontres avec vos futurs partenaires mécènes : cliquez ici